L’échafaudage de pieds

L'échafaudage de pieds

Un minimum d’équipements de protection est requis lorsqu’il faut procéder à une rénovation de façade. Parmi cela figure l’échafaudage de pieds, sans lequel il ne serait pas possible de travailler en hauteur. Néanmoins, quelques règlementations régissent sa mise en place. Le mieux serait de se renseigner auprès d’une agence de professionnels telle que la nôtre si vous habitez près de Saumur ou d’Angers.

Zoom sur cet outil indispensable dans le BTP

Constitué par des éléments préfabriqués en métaux, l’échafaudage de pieds est une structure qui repose sur des platines ou des vérins apposés sur le sol. Les artisans y tiennent debout sur des planchers de travail et sont sécurisés grâce à des garde-corps et à des dispositifs de stabilisation. En fonction du chantier, des filets et des bâches peuvent y être installés pour plus de sécurité. Des tôles de bardage sont aussi aménagées dans certains cas. Les échafaudages de pieds pouvant atteindre une hauteur de 24 mètres, certaines entreprises utilisent aussi parfois des appareils de levage afin de les élever.

Quand faut-il recourir à l’échafaudage de pieds ?

Il est important de prendre des dispositions lorsque des travaux en hauteur s’imposent, qu’il s’agisse d’un plan vertical tel qu’une façade, ou d’un plan oblique tel qu’une charpente. Dans ce cas, l’utilisation d’un échafaudage de pieds est indispensable. Lors de la réfection de toiture, par exemple, cet outil protège le couvreur contre les risques de chute.

Par ailleurs, ce dernier peut aussi accéder aisément à toute la surface verticale contre laquelle l’échafaudage est placé. D’une autre part, l’échafaudage de pieds a l’avantage de pouvoir supporter de grandes charges comme les divers matériels de travail, ainsi que la présence de plusieurs ouvriers en même temps.

Comment s’assurer de sa bonne mise en place ?

La mise en place de l’échafaudage de pieds est soumise au Code du travail. En effet, son montage et son démontage ne doivent être effectués que par des ouvriers ayant eu une formation y afférant. Il faut également vérifier que chaque matériau constituant la structure respecte les normes européennes mises en vigueur avant d’utiliser l’échafaudage. C’est pour cela que trois mois d’examen approfondi sont requis pour pouvoir qualifier l’équipement et ses différents systèmes de protection.

Vous songez à vous approprier un échafaudage de pieds ? Consultez l’avis de nos professionnels pour faire le bon choix.